LDA
23 rue Thiergarten 67000 Sxb
219 blvd Davout 75020 Paris
+33 (0) 9 51 81 57 29

contact@lda.archi







built with indexhibit

 
 
 

Trois Patios

lieu Rossfeld, France
maître d'ouvrage privé
maître d'oeuvre LDA
surface 200 m2
budget 360 000 euros ht
statut étude 2017


Le projet consiste en la construction de trois logements sur une parcelle familliale.
Cette dernière, traversante, se divise en trois entités.
Une maison alsacienne et une grange occupe la partie sur la rue Principale.
Au milieu, se trouve une grande ferme de stockage et d’exploitation. De l’autre côté, rue des Jardins, la parcelle a été subdivisée et constitue le terrain d’assiette de l’étude.

Quel peut être l’impact de cette nouvelle construction dans ce tissu hétérogène où se côtoient sans se frotter la maison alsacienne à colombages, la ferme agricole en brique, la maison individuelle d’après-guerre ou encore la maison individuelle contemporaine ?

L’objectif propose de concilier une parcelle tenue avec l’enjeu du programme, la nécessité de stationnement et d’accès depuis la rue, en offrant une certaine générosité et une diversité des espaces extérieurs.

Un monolithe creusé et aéré, s’insère dans le site par sa hauteur réduite. Son langage architectural instaure un dialogue avec les constructions existantes, affichant toutefois son image de construction nouvelle. Le jeu des ouvertures et percements, renforcé par la transparence et la lumière de la cour affirment son rapport à la rue.

Trois logements sont offerts de plain-pied et traversants Est-Ouest.
Côté rue, les logements s’ouvrent très largement sur une cour-patio dont l’enceinte périphérique et le portail permettent d’offrir une relation particulière avec la rue. Cet espace extérieur privilégié est à la fois dedans-dehors, ouvert-fermé.

La typologie des logements est libre et aérée. L’ensemble s’articule autour d’un meuble central qui regroupe les équipements techniques servants (cuisine, meuble de rangements, sanitaires...). Les espaces se modulent et s’organisent en fonction des usagers. Tout vise à préserver l’apport en air, la lumière naturelle et la transparence.
En fond de parcelle, une bande paysagère maintient en retrait la construction par rapport au corps de ferme existant. Cette dernière reste libre et sera aménagée par les occupants.

La structure en double mur isolé en béton brut à la fois résistant au temps, à l’usure et performant en terme d’inertie thermique, l’absence de bardage rapporté, de doublage plâtre et autres nécessités à une construction légère, permettent d’injecter le budget dans ce qui nous semble important à savoir la lumière, par l’intermédiaire de grands châssis entièrement coulissants.